A quoi ressemblent les emplois créés par l’Ump ?

Christine Lagarde et Laurent Wauquiez se pavannent comme des paons pour se felliciter de leurs 300.000 emplois créés en 2007. On pourrait faire partie de la fête si l’envers du décor ne révélait pas tant de chiffres mirifiques. En effet, en 2006 sur les 188.900 créés, 60 % soit 116.000 l’ont été dans les services à la personne (aide à domicile, employés maison, garde d’enfants et autres domestiques). D’après les sources administratives, chacun de ces emplois créés correspond à 420 heures de travail annuel soit 12 heures / semaine ou encore un salaire 300 € /mois. Suite au plan Borloo en 2007, les créations dans les services à la personne sont près de 180.000. Ces boulots précaires n’ont que pour objectifs de réduire les chiffres de chômage officiellement, mais très certainement pas de vivre décemment.

Publicités

Les Vrais chiffres du chômage

LES VRAIS CHIFFRES DU CHOMAGE et les RESULTATS DE LA BAISSE DU CHOMAGE

Demandeurs d’emploi publiés par le Ministère du travail au 27 mars 2008.

catégorie 1)     1.896.800
catégorie 2)        331.100
catégorie 3)        224.100
catégorie 4)        171.500
catégorie 5)        225.200
catégorie 6)        476.600
catégorie 7)          70.400
catégorie 8)          90.700
cat + 55ans)       375.000

TOTAL 3.861.400 chômeurs  (d’après les chiffres officiels de Laurent Wauquiez, mais lire la suite…)

Les 8 catégories en question n’existaient pas dans les années 1980, mais depuis elles ont été crées afin de minimiser les chiffres publiquement. En effet, seule la catégorie 1 sera révélée au grand public.

La catégorie 1 regroupe les personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d’un emploi en CDI à plein temps

La catégorie 2 regroupe les personnes sans emploi, immédiatement disponible, à la recherche d’un CDI à temps partiel

La catégorie 3 regroupe les personnes sans emploi, immédiatement disponible, à la recherche d’un emploi en CDD, temporaire ou saisonnier, y compris de très courte durée

La catégorie 4 regroupe les chômeurs non immédiatement disponibles (en arrêt maladie ou en formation)

La catégorie 5 regroupe les personnes en CES (contrat emploi solidarité) ou en CEC (contrat emploi consolidé), à la recherche d’un emploi de meilleure qualité

Les catégories 6/7/8 regroupent les demandeurs d’emplois qui ne sont pas immédiatement disponibles (par exemple, les personnes effectuant un préavis à la suite d’un licenciement, ou les personnes ayant déjà un petit boulot mais cherchant un emploi de meilleure qualité)

La catégorie 6 regroupe les personnes à la recherche d’unCDI à plein temps (en n’étant pas immédiatement disponibles)

La catégorie 7 ceux qui cherchent un CDI à temps partiel et ne sont pas disponibles immédiatement

La catégorie 8 les personnes à la recherche d’unCDD, d’une mission d’intérim ou d’un emploi saisonnier, y compris de court durée, qui ne sont pas immédiatement disponibles.

A savoir que sur les 1.100.000 Rmistes, plus de la moitié ne sont pas comptabilisés, ce qui corrige le total ci-dessus à 4.350.000 chômeurs.

Aussi les personnes radiées ne sont plus compabilisées.

Par ailleurs, les personnes ne s’inscrivant pas à l’ANPE, principalement les jeunes 18/25 ans car ne percevant pas de Rmi, aussi les autres générations ne percevant aucune indemnité chômage et ne trouvant plus l’utilité de s’inscrire ne sont quant à eux pas comptabilisés non plus !

Enfin, de nombreux intérimaires ne sont pas inscrits, ces personnes travaillent en obtenant des heures de travail aléatoires.

En l’occurence, il est clair que le nombre de chômeurs est bien supérieur à 4.350.000 si on y ajoute les non-inscrits et les travailleurs pauvres qui peinent à obtenir quelques heures de travail hebdomadaire (12h / semaine en moyenne)