Qui est le père de Rachida Dati ?

Qui est le papa du bébé de Rachida Dati ?

 

Très loin d’ici, de notre bonne vieille terre, (ou peut-être pas si loin, monde parallèle ?), une planète très semblable à la notre, que les astrophysiciens ont nommé la Sarkoterre, ont pu y observer des événements qui s’y seraient produits de manière quasi-identiques . D’ailleurs, ce qui a surpris nos scientifiques, ce que les habitants de Sarkoterre sont au même nombre soit près de 7 milliards, mais plus surprenant encore les habitants portent les mêmes patronymes et prénoms ! Autre grande surprise, un pays ressemble en de nombreux points à la France, seule petite nuance on dit la Franche.. Quant aux habitants les franchouillais et les franchouillaises….

 

 

 

 

 

Voici quelques échanges verbaux dans les coulisses de l’Élyséum

 

Sarkozy : Ahhhhhhh la pute elle a fait exprès d’oublier sa pilule. Bon, venons-en au faite ! Tous les franchouillais me soupçonnent à tort et à travers d’adultère et d’être le père de l’enfant à Rachida Dati. Bon, d’accord, il s’est produit un flirt imprévu avec elle suite à mon retour de Russie lorsque je m’étais pris une murge par Poutine. Mais c‘était un accident ! Elle a profité de ma faiblesse affective, bref ma dépression en rapport avec la rupture de ma Cécilia. Voilà ! Voilà !Voilà ! Alors, si, je vous ai tous convoqué ici, à l’Élysée, c’est pour élucider toute cette affaire et révéler la vérité aux franchouillais.

 

DSK : Je t’avais prévenu qu’elles le sont toutes sauf nos femmes, nos mères, nos filles et nos soeurs

 

F. Hollande : Euhhhhhh, je peux dire quelque chose

 

Sarkozy : Vas y, lâche ta connerie Makouille

 

F. Hollande : Euhhhhhh Je crois qu’aujourd’hui, il faudrait remettre à jour le proverbe et euh l’adapter à notre époque. Et euhhhh retirer « nos femmes » sur la liste d’exception.

 

Sarkozy : Mais au faite, j’y pense, c’est peut être toi Makouille

 

F. Hollande : Euhhh, non pas possible euhhhhhh c’est à dire queeuhhhhh….

 

Soudain, la Jeanne d’Arc du Poitou Charente, munie d’un sécateur à la main surgit

 

S. Royal : Pas possible que ce soit lui, çà fait belles lurettes que je lui ai coupées par mesure de précaution.

 

Roselyne Bachelot : Ah bon ? Ah bon ? Pourtant, il n’en avait déjà plus bien avant que vous soyez pacsés

 

Sarkozy : Oui en effet vu comme tel, çà ne peut pas être lui. Ben alors Makouille, tu ne pouvais pas le dire plus tôt au lieu de faire traîner l’enquête avec tes euh euh !

 

S. Royal : Moi, je sais qui c’est ! Je sortirai mon second livre « Marre des éléphants trompeurs », je raconterai tout ! tout ! tout ! Du début à la fin des liaisons entre Rachida Dati et Dominique Strauss Khan. Et encore une fois ici, pour rétablir l’ordre juste mais surtout la juste vérité, je jure et déclare devant Dieu que c’est Dominique le Papa !

 

DSK : Ne me regardez pas comme ça, vous savez bien qu’elle raconte n’importe quoi. Vous n’allez quand même pas croire que je vais m’emmerder à me taper Rachida alors qu’aux States, j’ai 2 petites tradeuses new yorkaises et une ex-future Vice-Présidente pour le prix d‘une ministre française.

 

Benjamin Lancar : Houaaaaaa t’assure Dominique ! Tu t’es tapé la Sarah Pauline. La prochaine fois que tu prends des stagiaires au FMI, tu penses à moi ?

 

R. Bachelot : Oh c’est peut être le vieux Giscard vous savez, il ne dit rien depuis tout à l’heure. Oh ! Vous savez plus c’est vieux plus c’est vicieux. Il doit sans doute faire l’innocent… Qu’as-tu à nous dire, toi qui était là lorsque Rachida s’est fait tirée ?

 

V-G d’Estaing : On ne dit pas Giscard mais Valéry Giscard d’Estaing, je vous prie Madame Bachelot. Toute cette histoire me rappelle en 1974 lorsque Michèle Alliot Marie était encore jeune fraîche et séduisante . Je me souviens qu’avec Jacques Chirac, on l’invitait lors de nos booms à l’Élysée, surtout qu’elle était prête à tout pour gravir les échelons, vraiment entreprenante cette femme, oui vraiment ….

 

Sarkozy : Et toi Darcos, tu ne dis rien, tu y étais? Tu n’y étais pas ? T’en penses quoi de cette affaire ?

 

Darcos : Pouuuuuuf J’en sais trop rien de qui est le père…Çà tombe, il n’y en a pas. Ce que j’en pense c’est qu’on devrait solliciter Jean Jacques Goldman, on lui demande de relancer son tube « Elle a fait un bébé toute seule », on lui file 3 week-end au Stade de France en échange, lui fait son blé, nous on fait notre com. pour enterrer l’affaire, les français seront contents, ils tomberont sous le charme de l’histoire. Et puis surtout ce sera l’occasion de calmer les révoltes d’étudiants.

 

 

Sarkozy : Mais, au faite c’est quoi que j’entends depuis tout à l’heure dans le placard, il n’y a quand même pas des rats dans mon palais !

 

F. Hollande : Euh attendez j’vais aller voir

 

François Hollande colla l’oreille sur la porte et écouta attentivement

 

Sarkozy : Ben alors, Makouille, qu’est-ce que tu attends pour ouvrir cette porte

 

F. Hollande : Euh attendez, çà semble grogner à l‘intérieur, c’est certainement un animal dangereux et sans doute enragé et puis il vaut mieux rester prudent. Euhhhhh, on ne sait jamais, çà tombe c’est Villepin qui a planqué un lion pour vous assassiner Maître euh Monsieur le Président, je veux dire. Une fois que vous serez dévoré, hop il n’y aura plus de preuve .

 

Sarkozy : Raison de plus pour que ce ne soit pas moi qui ouvre cette porte, alors dépêche toi Makouille et fais le pour ton maître !

 

F. Hollande entrouvrit la porte de l’armoire style Louis XV et regarda timidement, sueur au front, à l’intérieur, redoutant voir surgir le terrible croque-mitaine. Et, ….. Une voix se fit entendre

 

La voix : Referme la porte imbécile, tu ne vois pas que tu m’éblouis

 

Sarkozy : Mais, mais, c’est qui qui parle pour dire une aberration pareille en mon palais, franchement pour être ébloui par Makouille qui comme tout le monde le sait n’est pas une lumière, il faut vraiment être bourré !

 

S. Royal s’esclaffa finissant sa phrase les lèvres en cul de poule : Borloo !Je m’en doutais….Il n’y a que lui pour ronfler et cuver au fond des placards

 

S. Royal : Moi, je sais qui c’est !Et cette fois-ci la vérité n’échappera pas aux français. Je le jure devant Dieu c’est Bertrand Delanoë le …..

 

V. Peillon : Madame Royal, je voudrais vous dire que….

 

S Royal : Non tais toi, je vous connais les éléphants du Ps et la solidarité entre hommes qui règne à Solferino

 

V. Peillon : Non mais Bertrand et les femmes

 

S. Royal : Oh, tu ne vas pas retourner ta veste quand même et le couvrir à ton tour ! Ce n’est pas un social traître, de toute façon qui m’empêchera de clamer haut et fort la vérité devant les français et Dieu, alors maintenant je finis ce que j’ai à dire à tous, c’est Bertrand Delanoë le Papa !

 

Christine Boutin donna un coup de pied discrètement à Peillon et lui chuchota à l’oreille

 

C. Boutin : Non sérieusement, c’est une blague ? Elle n’est donc point au courant ?

 

V.Peillon : Bennnnn, il semblerait que Madame Royal ne soit pas prête à …

 

F. Hollande : Oui, euhh, je ne lui ai jamais dit euh vous savez Ségolène est sensible et j’ai préféré ne pas lui révéler et euh heurter sa sensibilité

 

C.Boutin : Madame Royal pas prête nous le savions tous déjà, et elle ne le sera jamais à mon avis, pas besoin d’être un homme pour s’en apercevoir.

 

Sarkozy : Bon reprenons ! Ben tiens Borloo pendant que tu es encore un peu lucide, tu vas pouvoir nous raconter ce qui s’est passé lors de la soirée avec Dati. D’autant plus, qu’il s’avère que tu étais présent, même si c’est dans le placard du début à la fin.

 

Borloo :

 

 

Benjamin Lancar : Putain comment vous l’avez déchirée la Dati, putain c’est qui la prochaine, c’est la petite Carla ? Je pourrais venir Nico, la prochaine soirée hein ?

 

Sarkozy : Bon écoute petit gibus, va jouer aux billes. Occupe toi de tes jouvencelles aux jeunes populaires, t‘en as déjà bien assez. D’ailleurs, j’ai cru comprendre dernièrement que tu ne tenais pas le harem correctement et qu’elles rejoignaient toutes la LCR. Franchement, ça devient catastrophique pour les prochaines élections si elles se tapent le prolo. Tu te rends compte, on a perdu 100.000 adhérentes ! Comment fais-tu ? Perdre 100.000 adhérentes en même pas 6 mois ! Je comprends pas !

 

Valéry Pécresse : Moi, je sais pourquoi le petit gibus a perdu ses adhérentes, moi je sais….

 

Benjamin Lancar : Oh non ! Tu n’as pas le droit de le dire sauf si le Président le demande ! Tu l’avais promis !

 

Valérie Pécresse : Ben justement, je ne faillis pas à ma promesse

 

Benjamin Lancar : Ben, il ne te l’a pas demandé

 

Sarkozy : Bon Valérie, crache le morceau !

 

Valérie Pécresse : Voilà, qui est fait à présent ! Je ne suis plus tenue par le serment. En réalité, le petit Benjamin est encore est encore

 

Benjamin Lancar : Oh non ! Pas çà !

 

Valérie Pécresse : le petit Benjamin est encore puceau !

 

Benjamin Lancar : Non, ce n’est pas vrai, elle ment !

 

Valérie Pécresse : Si, si,c’est vrai et même qu’il n’a jamais voulu que je le touche

 

Un silence submergea la salle d’audience, et tous les regards se portèrent vers le petit ben…. Mais le Président brisa le silence.

 

Sarkozy : Tu n’es pas PD quand même ?

 

Tous les membres de la salle s’esclaffèrent de rire de manière tonitruante, pendant ce temps là, Bruno Julliard qui se trouvait à coté de Benjamin

 

Benjamin Lancar : Oh hé !Toi tu es mal placé pour rire, tu as bien filé tes fesses à Bertrand pour obtenir ton siège à la Mairie de Paris

 

Bruno Julliard : Ouais peut-être mais je m’en fou, personne ne t’a entendu

 

F.Hollande : Oui euh concluons et mettons nous tous d’accord. Les uns prétendent avec des propos fondés sur des rumeurs, que le bébé a un père et les autres pourtant avec des preuves à l‘appui démontrent bien qu‘il en a pas ! Mais bon ! Euh avec ou sans père, tout le monde est d’accord Rachida est enceinte.